Bilan du bureau fondateur 2018-2019 : histoire, réalisations, remerciements, passation de pouvoir

Bilan du bureau fondateur 2018-2019 : histoire, réalisations, remerciements, passation de pouvoir

1. La naissance d’Athénaix

 

La sécurité et la sûreté constituent un besoin fondamental des individus, comme l’explique Maslow. C’est cette nécessité qui conduit les humains à s’unir pour former une société. Puisque ce besoin est le pilier du contrat social, il est donc au cœur du politique, comme le démontre Weber.

Or, comme en témoigne le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale en 2013, nous vivons dans un monde relativement instable et imprévisible, complexe et dangereux. Alors que l’académicien Jacques BLAMONT affirme que les sociétés risquent de subir « une déflagration comme le monde n’en a jamais connu », le général Pierre de VILLIERS appelle à « croire en la jeunesse » pour faire face aux menaces.

En conséquence, les étudiants des Instituts d’Études Politiques, qui sont en première ligne, doivent se préparer à relever ces défis cruciaux. Ils doivent impérativement être sensibilisés aux problématiques de défense et de géostratégie, non seulement par civisme, mais aussi et surtout car ils sont les décideurs politiques, économiques et diplomatiques de demain. Cela va plus loin à Sciences Po Aix avec le Master GDSI : il s’agit de professionnaliser et de faire rayonner plus encore les futurs responsables du renseignement, officiers des armées, commissaires de police, consultants d’entreprise, afin de répondre au mieux à ce besoin de sécurité, pilier de notre société, secoué par plusieurs dangers : terrorisme, changement climatique, guerre numérique, désinformation, individualisme, perte des valeurs, …

C’est dans cet esprit qu’est né Athénaix.

 

 

2. Réalisations

 

Nous avons essayé de contribuer, modestement, à cela. Nos trois objectifs étaient la sensibilisation des étudiants, la professionnalisation des 55 adhérents et le rayonnement des activités et travaux à l’échelle nationale. Nous avons donc organisé une trentaine d’activités, allant des soirées débats aux conférences, en passant par les visites de frégates de combat et de sous-marin à des délégations à VivaTech, Hyères, Orange, LeHack, Le Bourget, la diffusion d’offres de stage et la mise en relation d’étudiants avec des professionnels, ou encore les partenariats avec des organisations parisiennes.

C’est finalement un beau bilan que nous laissons. Tout n’a pas était parfait, il reste encore des réalisations à concrétiser. Mais comme le dit le commando marine Marius, il faut fêter ses victoires !

 

 

3. Remerciements

 

Nous tenons à remercier le Directeur, Monsieur MEHDI, pour sa confiance tout au long de l’année ; de même pour les responsables du Master Géostratégie, défense et sécurité internationale, le Professeur BRUYERE-OSTELLS et le Professeur BADALASSI, pour leur soutien réellement précieux ; ainsi que l’administration de Sciences Po Aix, notamment Madame JARDINOT, pour son aide régulière.

Nous souhaitons aussi dire merci aux différents interlocuteurs du Ministère des Armées avec qui nous avons travaillé, et plus particulièrement ceux de la Marine Nationale et des Jeunes de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale, avec qui nous avons réalisé beaucoup d’activités.

Nous voulons enfin remercier le président-fondateur de l’association, J. R., pour le travail colossal qu’il a réalisé dans l’ombre, sous le lourd poids de nombreuses contraintes, afin de développer l’esprit de défense et promouvoir des valeurs qui se perdent.

Ce fût une aventure très intéressante pour tous les membres du bureau !

Les responsables de l’ancien bureau passent la main et vont vivre de nouvelles aventures à l’étranger ! Comme l’a dit l’Amiral Gheerbrant : « Les hommes sont comme les navires : certains bateaux font de très beaux sillages, d’autres des sillages plus ordinaires. Mais ils finissent tous par s’effacer. On ne pense plus à vous — et c’est très bien comme ça. »

 

   

 

Laisser un commentaire